Visualisation pour les enfants : séance complète

jeune fille pratiquant la visualisation dans un champ de fleurs

Une séance de visualisation pas à pas pour aider l’enfant à se libérer de ses émotions négatives
et à développer ses pensées positives !
On vous explique comment guider l’exercice
pour un instant magique de bien-être !

Les techniques de visualisation sont utilisées en relaxation, en sophrologie, en hypnose, dans le yoga, et autres disciplines liées au développement personnel ou au bien-être. Pour résumé, la visualisation dite créative ou encore positive consiste à imaginer une situation qui se déroule de la meilleure façon pour se mettre en condition d’agir dans le même sens dans la réalité. Particulièrement efficaces avec les enfants, ces pratiques permettent d’aborder de façon ludique les techniques d’entraînement mental. Ceux-ci peuvent alors s’approprier peu à peu les clefs pour gérer leur propre esprit et devenir maîtres d’eux-mêmes.

Car apprendre à l’enfant à agir sur son propre esprit,
c’est lui offrir l’opportunité :

  • D’apprendre à se connaître en profondeur, découvrir également son potentiel et ses talents, qui font de lui un être unique.
  • D’être capable de réaliser les projets qui font sens pour lui grâce à un esprit calme, concentré et performant.
  • De ne plus être victime des émotions qui l’assaillent mais en faire des outils pour accomplir ses rêves.
  • Développer son imagination et sa créativité, et aborder les situations de la vie d’une façon positive, en créant des solutions plutôt que de se créer des problèmes 😉

Alors c’est parti pour une petite séance ludique de détente !

Première étape : Relaxation

Tout d’abord, avant de s’immerger pleinement dans la visualisation créative, une étape introductive consiste à favoriser la détente et la relaxation. L’objectif est donc de créer une transition permettant de passer d’un esprit agité, dispersé et excité par les stimuli extérieurs à un état calme et posé.

Ainsi, l’enfant va prendre quelques instants pour revenir à lui-même et tourner son attention vers l’intérieur :

« Ferme les yeux Jeune Lutin et laisse les choses extérieures s’éloigner tranquillement pour revenir à toi. Donne-toi le temps de respirer profondément. Laisse la détente s’installer dans ton corps et dans ta respiration. Respire. Oui, comme ça, lentement. Profondément.
Imagine que ta respiration est une vague qui vient et qui repart au rythme de l’eau. Lorsque tu inspires, la vague monte et lorsque tu expires, elle redescend tranquillement pour disparaitre peu à peu. Respire doucement. Sens comme ton corps est de plus en plus détendu. Sens comme le mouvement des vagues de ta respiration sont agréables. Tu te sens relaxé. »

Deuxième étape : Imaginer des images dans sa tête

Visualiser des images revient à créer dans son esprit des tableaux imaginaires magiques qui transcendent le réel. Il est alors possible d’imaginer un monde tel qu’on le rêve, avec des lieux enchantés, des personnages adorables et drôles, des situations agréables, originales ou ludiques. Ces exercices favorisent une perception positive du monde. Au fur et à mesure, l’enfant devient capable de se focaliser sur le positif de toute situation, pour en tirer le meilleur.

En outre, l’enfant, en s’imaginant autrement, va pouvoir créer une perception nouvelle de lui-même. Il peut se rêver ainsi tel un héros, un magicien, un chevalier, un animal ou encore une fleur. En projetant sur lui-même ces images valorisantes, sa confiance en lui se nourrit. Il osera davantage se lancer dans les expériences de la vie, en comptant sur lui-même.

Visualisation créative : Je suis un héros !

Cet exercice consiste à proposer à l’enfant de devenir son héros préféré. Il va choisir un personnage avant de commencer, ce qui vous permettra de mieux guider sa visualisation.

L’enfant nomme un héros auquel il va s’identifier en imaginant qu’il enfile la tenue de son héros, qu’il découvre qu’il a son pouvoir, son talent, sa force… L’enfant sera encouragé à prendre le temps d’observer dans sa tête tous les détails pour que sa visualisation soit la plus réaliste possible. S’il vole par exemple, il doit prendre le temps de se penser voler dans le ciel, de ressentir ses ailes se déployer et brasser le vent avec un mouvement ample et fluide. Il va sentir l’air frais sur son corps, entendre les oiseaux qui volent autour de lui, sentir la chaleur des rayons du soleil sur lui.

Invitez-le à imaginer un événement négatif qui a pour victimes des personnes gentilles et fragiles. L’enfant va mentalement vivre la situation et s’imaginer sauver ces personnes. Il prendra le temps de visualiser la scène mais aussi son aboutissement, avec une fin heureuse. Alors qu’il a sauvé sa famille, un enfant, un animal, un groupe d’individus, l’enfant voit dans sa tête que ces personnes sont heureuses à présent : elles rient, le remercient, l’applaudissent, lui expriment leur gratitude.

Troisième étape : Perception positive de soi-même

Voici le moment clef de la séance. L’enfant construit des pensées, des émotions et des sensations positives qui vont s’ancrer en lui-même. Encouragez-le à s’imprégner pleinement de ces sentiments dans son corps et dans son esprit en l’aidant à prendre le temps d’observer comme c’est agréable.

 L’enfant peut donc apprivoiser une nouvelle image de lui-même. Il ressent alors un sentiment puissant de fierté et de douceur :

« Tu te sens heureux d’avoir pu les sauver. Tu ressens à l’intérieur de toi de la joie et de la fierté.
Laisse ce sentiment agréable s’écouler tranquillement à l’intérieur de ton corps. Tu sens que tu as confiance en toi, et que tu es capable d’accomplir de grandes choses en ouvrant ton cœur. Tu es merveilleux ».

Dans cet étape, l’idée est à la fois de mettre l’accent sur la valorisation de l’enfant mais aussi le sentiment de quiétude qu’apporte la confiance en soi. Notre guidance l’aide à prendre conscience de la satisfaction que procure le sentiment de paix envers soi-même.

Quatrième étape : Revenir à la pleine conscience de soi

Une fois que l’enfant a pris le temps de visualiser ces images apaisantes, il va revenir à l’instant présent tout doucement, pour éviter une transition trop brutale qui risquerait de gâcher l’effet de la séance ! Pour qu’il conserve au mieux cet état de relaxation, guidez-le vers une sortie douce. 

« Maintenant tu vas laisser ces images tout doucement s’envoler dans les airs et revenir tranquillement à ton corps, allongé, détendu, spacieux. Tu peux sentir à nouveau ta respiration. Observe comme elle est lente et profonde. Cela signifie que tu te sens complètement en paix. Profite de cette respiration douce et agréable. Puis tu vas doucement réveiller ton corps. Je te propose de bouger un peu tes pieds et tes orteils. Puis remue doucement tes jambes… Puis ton torse qui se tortille un peu… Tes bras… Ta tête… Fais quelques grimaces avec ton visage.  Sens ton corps peu à peu se réveiller et retrouver de l’énergie. A présent tu peux lever les bras et t’étirer de tout ton corps. Bascule-toi sur le côté. Puis à ton rythme relève-toi pour t’assoir et ouvre les yeux. »

Cinquième étape : Échanger sur les ressentis de bien-être

En conclusion de la séance, l’enfant aura probablement envie d’échanger sur son expérience, mais aussi de voir comment les autres enfants ont vécu cette pratique, s’ils sont en groupe. C’est bien de les laisser raconter ce qui s’est passé librement, sans jugement. Ils apprennent ainsi à mettre des mots sur leurs émotions, à mieux les comprendre et ainsi mieux les accueillir. Ils prennent aussi le temps d’écouter les autres et de comprendre leurs ressentis.

Voila pour cette petite séance de visualisation !

Racontez-nous en commentaire si les enfants l’ont appréciée
et ce que cela leur a apporté !

Pour aller plus loin : en savoir plus sur la visualisation créative

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.